placement argent

Où placer son argent pour le faire fructifier sans risque ?

Investir, une décision, un choix souvent difficile à faire vue les risques y afférents. Nombreux, sont en effet, les investisseurs qui préfèrent thésauriser plutôt que d’investir pour diverses raisons. Il existe néanmoins des astuces qui permettent de placer votre argent et le fructifier, sans prendre du tout de risque. Certes, ces types d’investissements ne vous assurent pas des rendements élevés, mais vous conservez à coup sûr votre capital en fin de placement.

L’assurance vie

Investissement le plus plébiscité par les Français, l’assurance vie est un des investissements à risque zéro, car il accorde certes aux investisseurs de nombreux avantages fiscaux, mais aussi et surtout permet à ces derniers de placer une partie ou la totalité de leur capital sur le fonds Euro. Comme avantage fiscal, le taux d’imposition des plus-values est de 7.5 % (en marge des prélèvements sociaux) seulement lorsque la période de détention excède 8 ans. En ce qui concerne le placement sur le fonds Euro, vous bénéficiez d’un capital garanti par ce contrat, et ainsi vous ne risquez rien étant donné que c’est l’assureur qui s’engage à vous rembourser le capital et les intérêts accumulés. De même, le placement sur le fonds Euro est le plus rentable des placements non risqués et vous offre une totale liquidité. Les placements sur le fonds Euro sont de divers types : les fonds en Euros de nouvelle génération (fournis par Generali, ACMN Vie), les fonds en Euros dynamiques (permettent de profiter au mieux des hausses du marché boursier sans jamais devoir subir ses baisses) ; les fonds en Euros diversifiés, peu présents sur le marché. Toutefois, la réussite d’un tel investissement est subordonnée au choix d’un assureur digne du nom. Ces derniers temps l’assurance vie est mis à mal comme en témoigne cet article du Monde.

placement argent particulier

L’or : un investissement qui rassure

Réputé pour son caractère de valeur refuge que lui connaissent la plupart des Européens, l’investissement dans l’or est le deuxième type d’investissement prisé par les investisseurs ayant l’aversion du risque. De plus, les spécialistes du marché prévoient une hausse du cours de l’or qui avoisinera les 15 % pour l’année 2013. Alors, vous avez deux options si vous décidez d’investir dans l’or. Les fonds indexés sur le cours de l’or, première forme d’investissement en or, sont cet investissement qui permet de spéculer à court terme sur le cours de l’or. En ce faisant, l’investisseur arrive à faire fructifier son avoir dans un laps de temps, comparativement à l’investissement immobilier. Autre trait avantageux, la fiscalité appliquée pour l’investissement dans l’or est identique à celle pratiquée en France, ainsi les avantages fiscaux vous permettent d’espérer des rendements assez attrayants. De plus, les frais de gestion liés à ce type d’investissement sont moindres que ceux exigés pour l’activité de stockage d’or. La deuxième forme d’investissement en or est l’investissement dans l’or dit physique. La particularité de cet investissement est qu’il s’échelonne sur le long terme. L’investissement dans l’or dit physique concerne essentiellement les pièces et les lingots d’or. Une fois l’investissement réalisé, vous bénéficiez d’une exonération fiscale au bout de 12 ans, puis de divers avantages liés à l’achat des lingots d’or. Cependant, ce marché n’est pas ouvert à tout investissement puisque le coût d’acquisition des lingots d’or est plutôt considérable. Parallèlement, si vous avez une bonne connaissance des marchés vous pouvez toutefois investir sur le talon or dans le cadre du Forex ou des options binaires, mais attention, il vous faut au préalable trouver le bon broker grâce à des sites spécialisés comme celui-ci.

piscine d'or

Les parts sociales : plein d’avantages et sans risques

À l’instar des entreprises qui, par le biais de l’émission d’actions augmentent leur capital, certaines institutions (Banques populaires, caisses d’épargne, Crédit Agricole) émettent des parts sociales dans l’unique but de constituer ou d’accroître leurs fonds propres. Là aussi, c’est un réseau d’investissement qui est mis à la disposition des éventuels investisseurs qui sont à la recherche d’investissements rentables non risqués. Ainsi, vous n’avez qu’à acquérir des parts sociales auprès de ces institutions et espérer un intérêt au taux annuel compris entre 3.5 % et 3.75 %. De plus, les risques de perte de votre capital sont quasi inexistants étant donné que ces établissements ne sont, en général pas autorisés à spéculer sur les marchés boursiers. Alors, les fonds récoltés au terme de l’émission des parts servent à financer des prêts à l’endroit des acteurs économiques. Il faut toutefois savoir que vous ne souscrivez à ces parts sociales que, si vous êtes client de l’une de ces structures, et une fois la souscription faite, vous bénéficiez également des dividendes au terme de l’activité de ladite structure.